index - sommaire - algérie - amis - arabe - armoiries - B.D. - blagues - blogs dz - cinema - communes d'Algérie - communes anciennes - culture et célébrités - cuisine - gravures d'époque - immobilier - liens divers - littérature - maires - musique - patrimoine - peinture - petites histoires - photographie - population algérienne - prénoms - Que sont-ils devenus? - sahara - temoignages - voyages
Conclusion - e-mail - guestbook1 - guestbook2 - Remplissez le formulaire de perdu de recherche - sondage -

Annaba
"la coquette"
"Alias Bone, alias Hippone, alias Hippo-Régius"
Appelée aussi la "Cité des Jujubiers"


 

Le Café des Souvenirs
Forum N°1

Forum 2


Population : 555.485 habitants

Communes d'Annaba : 12 - (Code Wilaya : 23)
Ain Berda, Annaba, Berrahel, Chetaibi, Cheurfa, El Bouni, El Hadjar, Eulma, Oued El Aneb, Seraidi, Sidi Amar, Treat.


La silhouette massive du Djébel Edough donne la direction d'Annaba. A Séraidi, toute blanche au milieu des chênes, commence la partie la plus remarquable de la route. Une descente solennelle permet de contempler Annaba comme on contemple Oran en descendant de Santa-Cruz. Entre les dômes des collines et la courbe du golfe, la ville dresse ses immeubles étroits tandis que la Basilique Saint-Augustin marque l'emplacement d'Hippone.
(L'Algérie - Hubert Nyssen - Ed.Arthaud)

Située en bordure de mer à l'Est du pays, Annaba fut fondée au 12ème siècle avant Jésus-Christ. Résidente favorite des rois de Numidie, elle subit le contre-coup de la guerre qui opposa César à Pompée, et devient romaine à la suite de la victoire de César et de l’annexion de la Numidie en l’an 46 avant Jésus Christ.

Annaba a la réputation d'être une ville accueillante, ouverte et tolérante.
Annaba - ou encore Hippo-Régius, Hippone, Bouna et Bône - a connu la présence des Numides et l'occupation des Phéniciens, des Carthaginois, des Romains (saint Augustin en fut l'évêque de 395 à 430), des Vandales, des Fatimides, des Zirides, des Hamadites, dont témoignent quelques vestiges tant bien que mal conservés.

        • La ville antique, fondée par les Phéniciens sur la Bejjina, une rivière naguère navigable et aujourd'hui détournée.
      • Au 16 ème siècle, elle reçut le nom d’ANNABA , dû à la présence des nombreux jujubiers qui poussaient dans la région.
      • En 1522 , la ville connut l’empreinte de l’empire Ottoman ,
      • 1535 à 1540 : occupée par les Espagnols
      • 1832 , En fait Bône fût occupée par les troupes françaises, occupation qui durera jusqu'à l’indépendance de l’Algérie, en 1962.
      • Aujourd'hui : Chef lieu d’une wilaya (département) de 556000 habitants, ville côtière. Adossé au massif de l’Edough ; le site d’Annaba est une région nettement individualisée où se groupent ressources agricoles , forestières , minières et industrielles.
      • La plaine Est constitue une zone de production d’agrumes importante. On y trouve également des cultures industrielles (tomates, tabac, coton) et de l’arachide dans la région d’EL Tarf. Les coopératives TABACOOP, AGRUMCOOP, TOMACOOP, COTOCOOP assurent la collecte et l’exportation des produits.

       

  • Le port de Annaba est un des ports les plus importants du pays avec des quais spécialisés pour l’export de minerais de fer et de phosphate.
  • Annaba est devenu un Pole industriel très important à partir de 1970 (sidérurgie et engrais notamment). (merci à Sala pour les trois derniers points et quelques corrections apportées au site, le 11/11/02).
  • Quatrième ville d’Algérie après Alger - Oran - et Constantine, elle est devenue ville universitaire en 1975

Avec la basilique Saint-Augustin, à 2 kilomètres du cours de la Révolution, le forum et le musée romains.

La ville arabe fondée par les Sanhadjas au XI e siècle et dont le coeur est la place d'Armes, derrière le cours de la Révolution. Mais aussi la ville française, avec ce cours Bertagna dont les allées étaient la promenade favorite des familles européennes, le samedi - il y avait l'allée des jeunes, celle des moins jeunes et, enfin, celle des vieux.


Le cours Bertagna (cours de la Révolution)

Annaba, ce n'est pas seulement le cours de la Révolution ou la Corniche. C'est la place d'Armes, les Lauriers Roses, l'usine à gaz, Sidi Salem, Bou Hamra (quartiers populaires de la ville)

Dès la tombée de la nuit, des familles déballent leur pique-nique et dînent sur la plage, dans une ambiance détendue. Les amoureux en quête d'un coin discret se donnent plutôt rendez-vous à Ras El Hamra (cap de Garde), la pointe de la Corniche.


A une cinquantaine de kilomètres du centre, sur la route de Skikda, s'étend la baie Chetaïbi (ex-Herbillon), la «plus belle baie du monde».


Hippone de son rôle de port, fût un grand pôle d'échanges entre les deux rives de la Méditerranée, elle connut l'une des figures les plus illustres de l'époque Romaine, "Saint Augustin", Hippone acquit alors la notoriété religieuse de la Chrétienté et devient le centre d'émanation de la pensée théologique Augustinienne.


Après les Vandales, Hippone, connût l'invasion Byzantine qui remporta une victoire sur les Vandales et les chassèrent. Puis ce furent les Arabes. Hippone s'islamise ; et s'appelera Bouna ou Madinat Seybouse.

Les photos ont été envoyées par des internautes ou sont des cartes postales




Membre de ClickFR, Reseau francophone Paie-Par-Click

N'oubliez pas de cliquer s'il vous plait !

 

Liens :

Site de Kamel Soltani

Vendeur de mais

lundi 10-mai-10 0:18

 

©djamila.be - (1999-2006) - Disclaimer