index - sommaire - algérie - amis - arabe - armoiries - B.D. - blagues - blogs dz - cinema - communes d'Algérie - communes anciennes - culture et célébrités - cuisine - gravures d'époque - immobilier - liens divers - littérature - maires - musique - patrimoine - peinture - petites histoires - photographie - population algérienne - prénoms - Que sont-ils devenus? - sahara - temoignages - voyages
Conclusion - e-mail - guestbook1 - guestbook2 - Remplissez le formulaire de perdu de recherche - sondage -


Batna Balcons de Rhoufi


 

Le Café des Souvenirs - Forum 2


Population : 968.820 habitants

Communes de Batna : 61 - (Code Wilaya : 05)
Ain Djasse, Ain Touta, Ain Yagout, Amdoukal, Arris, Barika, Batna, Ben Foudhala El Hakania, Bitam, Boulhilat, Boumague, Boumia, Bouzina, Djerma, Djezzar, El Hassi, El Madher, Fesdis, Foum Toub, Ghassira, Ghemora, Gosbat, Guigba, Hidoussa, Ichmoul, Inoughissen, Kimmel, Ksar Bellezma, Larbaa, Lazrou, Lemsane, Maafa, Menaa, Merouana, Metkaouak, N'Gaous, Nouader, Oued Chaaba, Oued Taga, Ouled Ammar, Ouled Aouf, Ouled El Ma, Ouled Fadel, Ouled Sellam, Ouled Si Slimane, Ouyoun El Assafir, Rahbat, Ras Ei Aioun, Sefiane, Seggana, Seriana, Talkhamt, Taxlent, Tazoult, Teniet El Abed, Tighanimine, Tigherghar, Tilatou, Timgad, Tkoutt, Zanat El Beida,

Les autres "Batna" dans le Monde - .............................Météo pour : Batna


Batna :

D’une superficie de 12.038,76Km, le territoire de la wilaya de Batna s’inscrit presque entièrement dans l’ensemble physique constitué par jonction de deux Atlas (Tellien et saharien) ce qui représente la particularité physique principale de la wilaya et détermine de ce fait les caractères du climat, et les conditions de vie humaine.

Batna a été construite en 1844 par les Français, c'était à la base un camp militaire pour protéger toutes les routes menant au Sahara. Sous l'occupation française, ville de garnison à mi-chemin entre Constantine et Biskra.

Batna pouvant signifier en arabe "nous avons passé la nuit", mais une autre signification est possible. Batna vient de "Bat'n", en arabe le ventre : "plaine en forme de ventre".


Photo tirée de la revue Géo ....

Les Balcons de Rhoufi : Lieu où la végétation est abondante. Situé à 30 km d'Arris sur la route de Biskra, les Dechras de Rhoufi, ainsi que toute la vallée auresienne épousent parfaitement la topographie du site.
Construite à partir de matériaux locaux, la maison de Ghoufi "AKHEM"est l'un des derniers témoignages de l'entente que l'homme a pu établir entre lui et la nature.


Timgad :

Timgad, l’antique Thamugadi, fut fondée en l’an 100 après J.-C., sous le règne de l’empereur Trajan, sur la longue voie romaine qui longe les Aurès par le Nord. La cité antique que des siècles d’occupation avaient sans cesse modelée enfuite sous la terre jusqu’à ce que les fouilles archéologiques entreprises de 1880 à la veille de l’indépendance nationale, ont remis à jour la ville d’époque de Trajan. Retour au debut

Timgad fut construite comme bastion contre les Berbères des Aures par l'Empereur Trajan. La ville fut édifiée avec des magasins, tavernes, forum et grand théatre.

Même si les Arabes et les Berbères détruisirent en partie Timgad, elle reste quand même en bon état. Le théatre fut utilisé longtemps pour recevoir le Festival des pays méditerranéens.

Théatre Romain de Timgad où se déroulait le Festival méditerranéen


Lambèse (actuellement Tazoult) :

photo tirée de la revue Géo


Tombe royale près de Batna, photo envoyée par un internaute de la région
Le mausolée numide connu sous le nom d'Imedghassen, situé à 35 km au Nord-est de Batna, entre Ain Yagout et El Madher. Erigé entre le IIIe & le IVe siécle avant J.C. Imedghassen se présente sous la forme d'un immense bazina de 59 m de diamètre. On croit savoir que ce monument est antérieur à Syphax et qu'il est le tombeau des rois massyles prédécesseurs de Massinissa.

Autre version : Les Arabes l'ont appelé :"Kbor Madrous" ou Tombeau de Madrous, roi non encore identifié.

Ce monument fut élevé par Micipsa, mort en 119 av.JC. Il serait antérieur au Tombeau de la Chrétienne de Tipasa. 59 m de diamètre (tombeau de la Chrétienne 63 m). Haut de 18,50m, la plateforme du dernier et 24ème gradin supportait à l'origine un motif sculpté. Le cylindre est garni de 60 colonnes d'inspiration carthaginoise. L'entrée du tombeau était masquée par 2 pierres des 3ème et 4ème gradins : 3 points du cylindre à 120°, sont matérialisées par 5 rainures reliant deux chapiteaux voisins, la bissectrice de ce "triangle" tirée vers le soleil levant donne la direction de l'entrée. Une galerie descend vers la salle sépulcrale qui s'était effondrée, après dégagement, les archéologues n'ont rien retrouvé (entre 1850 et 1873).

Les plombs qui scellaient les pierres ont été extraits probablement pour en faire des balles.


Mort du chanteur algérien Abdelhamid Ababsa

Le célèbre auteur-compositeur et chanteur algérien Abdelhamid Ababsa est mort à 80 ans. Né à Barika, dans la région de Batna (Aurès), il avait commencé à travailler très jeune comme apprenti typographe, avant d'apprendre la musique. Il a composé de nombreuses chansons patriotiques et a été emprisonné pendant deux ans en France pour avoir dénoncé dans une chanson les massacres de Sétif.

Son morceau le plus connu et le plus apprécié, reste "Hyzia", une longue chanson d'amour. Les deux filles d'Abdelhamid Ababsa ont repris le flambeau et sont des musiciennes connues en Algérie.



Membre de ClickFR, Reseau francophone Paie-Par-Click


Liens

La Kahina

juillet 22, 2006 9:34

©djamila.be - (1999-2006) - Disclaimer