index - sommaire - algérie - amis - arabe - armoiries - B.D. - blagues - blogs - cinema - communes d'Algérie - communes anciennes - culture et célébrités - cuisine - gravures d'époque - immobilier - liens divers - littérature - maires - musique - patrimoine - peinture - petites histoires - photographie - population algérienne - prénoms - Que sont-ils devenus? - restaurants algeriens - sahara - temoignages - voyages
Conclusion - e-mail - guestbook1 - guestbook2
- Remplissez le formulaire de perdu de recherche - sondage -


Guelma


ex-Calama


Le Café des Souvenirs - Forum 2

 


Population : 433.000 habitants

Communes de Guelma : 34 - (Code Wilaya : 24)
Ain Ben Beida, Ain Hessania, Ain Larbi, Ain Makhlouf, Ain Reggada, Ain Sandel, Belkhir, Ben Djarah, Beni Mezline, Bordj Sabat, Bou Hachana, Bou Hamdane, Bouati Mahmoud, Bouchegouf, Boumahra Ahmed, Dahouara, Djebala Khemissi, El Fedjoudj, Guellat Bou Sbaa, Guelma, Hammam Maskhoutine, Hammam N'Bail, Heliopolis, Kheraza, Medjez Amar, Medjez Sfa, Nechmaya, Oued Fragha, Oued Zenati, Ouled Cheham, Ras El Agba, Roknia, Salaoua Announa, Tamlouka,


L'antique Calama :

Guelma s'appelait dans l'antiquité Calama, centre qui existait avant la conquête romaine et qui, sous l'empire, devint municipe, puis colonie. Parmi ses évêques, le plus connu est Possidius, biographe de St-Augustin.

Malaka, aux temps les plus reculés de l'histoire, site punique important, puis Calama sous l'occupation romaine, Guelma est réputée pour sa position stratégique, ses ressources agricoles et thermales.

St Augustin et Donatus en évoquent la prospérité. D'autres personnages illustres ont rapporté les batailles que Jugurtha y livra en 109 avant J.C aux troupes romaines.

De cette période florissante, il nous reste un théâtre de 5.000 places construit au 2e siècle avant J.C, et une forteresse byzantine.

Théatre romain

Le théatre romain a été reconstitué en 1908 (par M.Joly) sur les fondations d'un théatre antique. Le musée qu'il abrite est d'un grand intérêt archéologique. Contre le mur de scène ont été dressées à gauche la statue d'Esculape et à droite celle de Neptune, provenant de Khemissa.


Fortement endommagée par les troupes coloniales françaises en septembre 1836, Guelma résista vaillamment a l'occupation et le 8 mai 1945, elle devint la ville martyr du peuple algérien, bravant le colonialisme pour clamer sa liberté.

Aujourd’hui, toute orientée vers le développement économique et socioculturel, Guelma renoue avec ses ambitions et son rayonnement. Dotée de plusieurs entreprises industrielles d'envergure nationale, elle joue un rôle important sur l'axe Skikda-Annaba-Constantine.


Hammam Meskhoutine

Hammam Meskhoutine (Le bain des Damnés)

Au Nord-est de Constantine, une des stations thermales et climatiques les plus pittoresques d'Algérie, du nom d'Aquae Thiblitanae dans l'antiquité.


Ses eaux sont les plus chaudes après les geysers d'Irlande, elles atteignent 98°. Carbonatés-sodiques, légèrement ferrugineuses et radioactives, elles sont indiquées pour le traitement de la goutte, des rhumatismes, des affections des voies respiratoires supérieures, du paludisme, des affections gynécologiques, de l'obésité, du diabète, des varices et des phlébites.

 

La légende :

Ces magnifiques parois ont un aspect fantastique, original qui a engendré des légendes. La plus répandue : un Arabe riche et puissant ayant voulu épouser sa soeur, fit célébrer la fête nuptiale, au moment où le couple maudit allait se retirer les éléments furent bouleversés, quand tout redevint calme, on trouva tout le monde pétrifié.

Hammam Meskhoutine


Liens :


LES GENS CELEBRES DE GUELMA

Salah GUEMRICHE (Ecrivain)

 

samedi décembre 9, 2006 12:12

©djamila.be - (1999-2006) - Disclaimer