index - sommaire - algérie - amis - arabe - armoiries - B.D. - blagues - chat - cinema - communes d'Algérie - communes anciennes - culture et célébrités - cuisine - gravures d'époque - immobilier - liens divers - littérature - maires - musique - patrimoine - peinture - petites histoires - photographie - population algérienne - prénoms - Que sont-ils devenus? - sahara - temoignages - voyages
Conclusion - e-mail - guestbook1 - guestbook2
- Remplissez le formulaire de perdu de recherche - sondage -


Khenchela


Le Café des Souvenirs
Forum n°1

Forum 2


Population : habitants

Communes de Khenchela : 21 - (code Wilaya : 40)
Ain Touila, Babar, Baghai, Bouhmama, Chelia, Cherchar, Djellal, El Hamma, El Mahmal, El Oueldja, Ensigha, Fais, Kais, Khenchela, Khirane, M'Sara, M'Toussa, Ouled Rechache, Remila, Tamza, Yabous.


Hammam Salihine

Khenchela était autrefois une cité romaine du nom de Mascula, on y trouve de magnifiques tapis.

A 550 kms d'Alger, Khenchela est située dans les Hauts plateaux au Nord-Est du pays. Elle se trouve à 1200 mètres d'altitude et a un climat froid en hiver, chaud en été.

Elle est limitée :

Trois sites importants sont à visiter :

Sa vocation est Agro-Sylvo-Pastorale.

Sa diversité floristique et faunistique fait d’elle un centre d’étude et d’intérêts permanents aussi bien pour les investissements économiques, social et touristique.

 

Les espèces floristiques :

  1. Le Cèdre : situé dans les forêts d’Ouled Yacoub et de Chelia . Espèce à protéger.
  2. Le Pin d’Alep : Sur une superficie de 90.000 ha, dans la majorité des massifs forestiers de la Wilaya.
  3. Le Chêne Vert : Les chenaies centenaires occupent une large place dans le Massif forestier (14.000 ha).
  4. Le Genévier de phénicie et le Genévier Oxycédre : Les principales essences arbustives rencontrées.
  5. Le Palmier dattier : dans le Sud de la Wilaya, des palmeraies le long des Oueds (près de 250.000 pieds).

Cèdre à Khenchela


Page d'histoire relevée sur le site de Bernard Venis : cliquez absolument sur ce lien pour en savoir plus

On doit aux Romains la captation de la résurgence d'eau chaude (76°) à la base du versant Nord du Ras Serdoun et l'établissement de bains avec deux grandes piscines.
La découverte également sur le flan du Krouma, au Nord-Est de Khenchela, d'un puits naturel d'où sortait un air chaud et sec à plus de 50°, que les Berbères nommèrent Hammam-Knif aménagé en station thermale pour le traitement des rhumatismes. Le déclin de Rome, le départ des légions romaines très christianisées, qui avaient fait beaucoup d'adeptes dans la population autochtone, la négligence des ouvrages principalement des retenues d'eau (lacs collinaires) fit retomber la région dans son état primitif.
La brève domination de la Kahena, cette princesse sémite qui régna depuis Sbeitla (en Tunisie) jusque sur l'Aurès avec sa forteresse au Ksar Baghai n'apporta qu'un début de prospérité.
L'invasion arabe que cette princesse essaya de contenir en pratiquant la tactique de la terre brûlée en se retirant, mais dressant par la même les populations contre elle, ruina définitivement le pays.
Rejointe par ses poursuivants, la Kahena fut égorgée sur le Mont Faroun (2094 m).
Mascula pillée, détruite, brûlée, disparue peu à peu ensevelie par les poussières soulevées par les vents du Sud.



Forêt de cèdres

mardi, 28-Sep-2004 11:25 AM

merci à Abdelaziz Ghezal pour certaines des informations

©djamila.be - (1999-2004) - Disclaimer