index - sommaire - algérie - amis - arabe - armoiries - B.D. - blagues - chat - cinema - communes d'Algérie - communes anciennes - culture et célébrités - cuisine - gravures d'époque - immobilier - liens divers - littérature - maires - musique - patrimoine - peinture - petites histoires - photographie - population algérienne - prénoms - Que sont-ils devenus? - sahara - temoignages - voyages
Conclusion - e-mail - guestbook1 - guestbook2
- Remplissez le formulaire de perdu de recherche - sondage


Souk-Ahras ....
Anciennement Thagaste


Le Café des Souvenirs
forum de la ville de Souk Ahras

Je viens de créer un nouveau forum, je laisse l'ancien "Café des souvenirs" en attendant que vous vous habituez au nouveau. Acceptez mes remerciements - Djamila : Forum 2.


Population : 373.000 habitants

Communes de Souk Ahras : 26 (code wilaya : 41)
Ain Soltane, Ain Zana, Bir Bouhouche, Drea, Haddada, Hanancha, Khedara, Khemissa, M'Daourach, Mechroha, Merahna, Oued Keberit, Ouillen, Ouled Driss, Ouled Moumem, Oum El Adhaim, Ragouba, Safel El Ouiden, Sedrata, Sidi Fredj, Souk Ahras, Taoura, Terraguelt, Tiffech, Zaarouria, Zouabi.


Message émis par monsieur Badri Loudjani, le 08/06/04

Trés Chers Souk-Ahrassiens,"Taghastins"


Un groupe d'enfants de Souk-Ahras : Dr.Badri LOUDJANI, Amar DJABOURABI, Noureddine MECELTI, Smail BENDIFALLAH, Ayoub AMRICHE, Brahim RAIS pour ne citer que ceux-là, ont crée une Association Socio-Culturelle dénommée: Club de Réflexion et d'Initiative de "TAGHASTE" Le CRI, et prochainement vous trouverez son site sur web.
Nous préparons des jumelages avec des villes du monde entier ayant un rapport avec Saint-Augustin (le Souk-Ahrassien) ou sa mère SAinte-Monique, et nous travaillons durement pour promouvoir l'activité culturelle et touristique à Souk-Ahras.

Nous adorons notre trés cher Souk-Ahras et nous souhaitons que tous les Souk-Ahrassiens d'outre-mer fassent pareil et ils nous le feront ressentir.

Pour tout contact, adressez-vous par E-Mail à son président le Dr.Badri LOUDJANI, taghaste@hotmail.com.
Salut à tous, et Merci pour votre attention.


Origine du nom :


Souk-Ahras a été extraite d'un mot amazigh «AHARAS» qui signifie Lion. Il y avait à l'époque des forêts très denses qui abritaient de nombreux animaux sauvages et donc des lions aussi. Plus tard on installa un marché à cet endroit (Souk) d'où l’appellation SOUK-AHRAS qui signifie vous vous en doutez : «marché des lions".

 

 

 

 

la mairie de Souk-Ahras

 


La ville de Souk-Ahras est installée aux portes de l’Algérie. Située entre la Tunisie et le reste du pays d’une part, et entre le Nord et le sud, d'autre part, elle a apporté tout au long de l’histoire sa contribution à la construction de l'Algérie.


Saint-Augustin : Un Berbère natif de Souk-Ahras

QUE savent les petits Algériens - et même les adultes - de saint Augustin, ce Berbère né à Thagaste, aujourd'hui Souk-Ahras, dans l'est algérien, dans ce qui s'appelait alors la Numidie? Rien. L'école coloniale taisait soigneusement au petit nombre d'enfants algériens qui la fréquentait le nom même d'Augustin: il ne fallait surtout pas que les colonisés aient un rapport avec le passé de leur pays. Cela est encore vrai, malheureusement, dans l'Algérie d'aujourd'hui. Du fait d'un enseignement de l'histoire expurgé de pans entiers de la période anté-islamique, notamment la période chrétienne, des générations entières ignorent qui sont, par exemple, les 'circoncellions', ces paysans révoltés, redresseurs de torts, alliés aux donatistes, qui avaient bravé la domination de l'Empire romain. Comme ils ignorent que leur pays a été le théâtre de l'un des plus grands schismes du christianisme, le donatisme social, et que ce schisme a été combattu par Augustin proclamant la vocation universelle de l'Eglise.

Enfant, l'histoire de l'Algérie commençait, pour moi, au VIIe siècle, avec Okba ibn Nafâa, ce conquérant arabe qui a islamisé l'Afrique du Nord, balayant sur son passage les armées byzantines. Avant, c'était le pays des 'Roums' (Romains) et des païens. Les Berbères? Un peuple venu du Yemen, nous enseignait-on. Donc, forcément arabe. Et le fait que tout un pan de l'histoire algérienne ait été évacué de l'enseignement est l'une des causes de la crise identitaire que connaît aujourd'hui ce pays. Alors, le jour où l'on apprendra aux petits Algériens l'histoire réelle de leur pays, depuis la lointaine Antiquité à nos jours, qu'on leur enseignera que saint Augustin est un enfant de leur pays, qu'il appartient au patrimoine national, ce jour-là, on réconciliera sans doute les Algériens avec leur propre histoire, et l'on empêchera l'intégrisme de poursuivre les ravages qu'il a déjà occasionnés dans la conscience sociale de générations entières...


HASSANE ZERROUKY. (www.humanite.presse.fr du 22/10/1998)


Effigie de Saint-Augustin "enfant"
statue trouvée dans le théâtre de Madaure
conservée au musée de Guelma

Aurélien Augustin est né à Taghaste ( Souk-Ahras) en 354 après Jésus-Christ, deux siècles avant la révélation du Coran. Il mourut à Hippone (Annaba) en 430.

Philosophe, écrivain de génie, théologien, polémiste, mystique, Saint Augustin fait partie des grands penseurs ayant marqué d’une empreinte forte l’histoire de la pensée humaine. De son vivant, il jouit d’une grande renommée à travers tous les pays du bassin méditerranéen. Son œuvre est immense et certains de ses ouvrages sont de circonstance et d’inspiration polémique (par exe. contre les manichéens, les donatistes et les pélagiens).

Outre ses deux ouvrages, "les Confessions " et "la Cité de Dieu", il faut citer les 224 lettres écrites entre 386 et 429, les 700 sermons et les traités de théologie (les ordres) dogmatique et morale, les œuvres pédagogiques et exégétiques. Ses écrits figurent parmi les plus traduits et font l’objet de recherche et d’enseignement dans les institutions scientifiques et religieuses des cinq continents. Plus de 500 ouvrages et articles ayant pour sujet Saint-Augustin et son œuvre imposante, sont publiés chaque année dans les principales langues du monde.

Des visites guidées peuvent avoir lieu sur divers sites connus, à Thagaste (Souk-Ahras), à Madaure (M’daourouche) où il fut écolier, à Calama (Guelma ) où a vécu son plus fidèle ami, disciple et biographe Possidius et enfin à Hippone (Annaba) où il fut évêque et où il vécut pendant 39 ans (de 391 à 430).

propos recueillis sur le site de la Poste

 


Liens :

 

Les personnages célèbres de Souk-Ahras

Saint-Augustin

01-Aoû-2004 11:38 AM

©djamila.be - (1999-2004) - Disclaimer